Wunderfetzig bin ich nit
awer wisse möcht ich alles  Je ne suis pas curieux mais j'aimerai tout savoir
alsace,horloge astronomique Strasbourg,oeuvres d'art Alsaciennes,mémoire d'Alsace alsace,horloge astronomique Strasbourg,oeuvres d'art Alsaciennes,mémoire d'Alsace

Sélectionnez un chapitre:
hartmannswillerkopf.fr, horloge astronomique de strasbourg,mémoire d'alsace




La plus ancienne description de l'horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg fut publiée en 1378 par Conrad Dasypode sous le titre: Wahrhaftige Auslegung des astronomischen Uhrwerks zu Strassburg, beschrieben durch M. Conradum Dasypodhtm, der solches Astronomische Uhrwerk anfenglichs erfunden und angeben .
Une seconde édition augmentée parut en 1580.
Les deux siècles suivants, n'ayant produit aucun écrit original à ce sujet, le public dut se contenter des indications sommaires que lui offraient les descriptions de la cathédrale faites par Schadeus, Dullsecker et Beer et des quelques mentions qu'en faisaient les brochures et les guides de la ville.
Ce n'est qu'en 1842, à l'occasion de la rénovation de l'horloge que parut une nouvelle série de descriptions ; mais un ouvrage complet et scientifique manquait toujours.
Schwilgué en avait bien conçu un; il avait déjà préparé les lithographies qui devaient orner le texte, mais il échoua dans son projet, probablement parce qu'il n'avait pas les moyens de financer l'impression.
Cette lacune ne fut comblée qu'en 1922 avec l'ouvrage fondamental d'Alfred UNGERER et Théodore UNGERER : L'horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg

Le descriptif présenté ici ne peut en aucune façon être comparé à l'ouvrage cité plus haut par contre il offre l'avantage d'être accessible au grand public pour lui donner une vue d'ensemble sur le mécanisme et les fonctions principales de l'horloge.

Belles comtoises Accueil Art en Alsace
Accueil hartmannswillerkopf.fr




hartmannswillerkopf.fr, horloge astronomique de strasbourg,mémoire d alsaceHaut de Page