Wunderfetzig bin ich nit
awer wisse möcht ich alles  Je ne suis pas curieux, mais j'aimerai tout savoir
hartmannswillerkopf.fr Traditions Alsaciennes,mémoire d'Alsace
hartmannswillerkopf.fr, Traditions Alsaciennes,mémoire d'Alsace

Faîtes votre choix:
"
traditions ses coutumes en Alsace,mémoire d'alsace

Nous aimerions vous recommander cet excellent ouvrage fruit d’un travail très élaboré sur les coutumes alsaciennes.
hartmannswillerkopf traditions alsaciennes
Cet ouvrage a très largement contribué à l'espace des traditions alsaciennes proposé ici à votre bieveillance.
Le doute n'est pas permis : l'Alsace est un jardin extraordinaire.
Jean Egen, qui évoque merveilleusement ses souvenirs de jeunesse dans le Florival, n'hésite pas à parler d'un paradis peuplé par une faune de personnages tout à fait exceptionnels.

Ailleurs, de telles réminiscences engendreraient la mélancolie : Qu'elles étaient vertes nos vallées, riantes nos campagnes, fraternelles et truculentes nos populations, il y a cinquante ans!
Et de pleurer le paradis défiguré, souillé et saccagé.
Ici, une telle nostalgie n'est pas de mise.
L'Alsace est (presque) intacte.
Il suffit que sur une de ses parcelles elle se sente attaquée dans sa beauté pour qu'elle se venge en vingt autres lieux en se faisant encore et encore plus belle.

Aujourd'hui les garde-fous sont posés par les gens eux-mêmes.
Les institutions politico-économiques, chargées de réglementer l'hygiène de ce beau jardin, ont eu d'abord quelque mal à suivre le mouvement.
Le réflexe populaire a surpris nos dirigeants.
La colère des Alsaciens s'était jusqu'alors toujours contenue dans le cadre de la bienséance et du respect traditionnellement dus aux autorités, une de ces rares qualités allemandes que même les plus fanatiques des assimilationnistes nous consentent avec une certaine bonne grâce.
N'en déplaise à ceux qui n'entendent pousser que les mauvaises herbes, l'Alsace l'a encore une fois échappé belle.
Elle est sortie indemne de la zone d'ombre.
Mais il lui a fallu une sacrée santé depuis la guerre de Trente ans... un souffle exceptionnel pour se relever à chaque fois; de l'obstination pour déblayer, reconstruire et... durer.

Fallait-il qu'elle ait le cœur bien accroché pour qu'à chaque fois une vie nouvelle renaisse de ses ruines, les cigognes retrouvent leurs nids, les géraniums les balcons et les oriels et que puisse survivre dans ce décor une mentalité dont nos hôtes du Sud-Ouest disaient en 1939 qu'elle était espéciale .
Pour d'aucuns, cette mentalité n'est qu'un état d'esprit, pour d'autres notre particularisme prend valeur d'identité. Historiquement, l'Alsace est beaucoup plus ancienne que sa population, car elle n'a cessé de se repeupler du IVe au XIXe siècle.

Certaines de ses traditions, dont il est question dans cette section, sont bien plus anciennes, car elles traversent l'époque franque, l'occupation romaine, la période celte, la domination des Ligures pour remonter à l'âge de bronze.

Comme certaines peuplades de l'antiquité reconnaissaient régulièrement les dieux des territoires traversés, les néo-Alsaciens de diverses provenances ont tous adopté les antécédents mystiques de leur nouvelle patrie.
De tout temps, l'Alsace a vécu avec ses traditions, ses légendes et ses coutumes.
Elle les a conservées et entretenues jusqu'à ce jour et, ce qui mieux est, avec la mode rétro on leur accorde maintenant une nouvelle attention.

Mais l'imagination n'est pas réservée à ses seuls artistes et écrivains.
Depuis une décennie, on s'invente de nouvelles fêtes.
Où la tradition n'existe pas, on la crée.

Alors que, jusque dans les années 60, les fêtes villageoises se comptaient sur les doigts de la main, le calendrier touristique de l'Alsace en propose maintenant une soixantaine.
Le support est toujours gastronomique.
La préoccupation dominicale de l'Alsacien se formule au saut du lit : Was esse m'r hit gùet's? (Qu'allons-nous manger de bon aujourd'hui?) et il n'hésitera pas à faire cent ou deux cents kilomètres pour des pommes de terre sautées d'une certaine façon dans un vieux chaudron d'une ferme-auberge, accompagnées de viande fumée à l'ancienne.

Qu'on le veuille ou non, la gastronomie alsacienne est inséparable des arts et traditions de ce pays.
Il en est des traditions comme des monuments historiques, il s'en construit tous les jours ;


hartmannswillerkopf.fr Traditions Alsaciennes!Haut de Page Accueil Hartmannswillerkopf